Le bilan de l’action contre le décrochage scolaire pour l’année 2013 est un bilan positif avec des résultats dépassants ceux initialement attendus.

Baisse de l'échec scolaire en 2013

Le séminaire de la lutte contre le décrochage scolaire a eu lieu le mercredi 8 janvier en présence des principaux acteurs engagés en faveur de la lutte contre le décrochage. La mobilisation nationale et la politique active menée par Vincent Peillon, ministre de l’Education nationale, ont permis de tenir les engagements pris pour 2013 grâce aux dispositifs mis en place : réseaux FOQUALE, Mission de Lutte contre le décrochage scolaire (MLDS) et Service Civique.

Qu’est ce qu’un élève décrocheur ?
Un élève décrocheur est un élève âgé entre 16 à 25 ans qui quittent le système de formation initiale sans avoir obtenu de diplôme professionnel ni le baccalauréat. En France, on estime à 140 000 en moyenne le nombre de décrocheurs chaque année. Le risque de chômage est aujourd’hui deux fois plus important pour les jeunes sans diplôme que pour ceux qui ont le baccalauréat. Le Président de la République a ainsi fixé l’objectif de diviser par deux au cours de la mandature le nombre de décrocheurs.

En décembre 2013, 156 978 jeunes ont été identifiés comme étant dans cette situation. Plus de la moitié sont issus du lycée professionnel. Le phénomène est généralement plus répandu chez les garçons, sauf pour le lycée général et technologique.

Les objectifs fixés pour 2013
En décembre 2012, Vincent Peillon s’était engagé à faire revenir en formation, au cours de l’année 2013, 20 000 jeunes ayant décroché. Pour cela, la prévention du décrochage au plus près des élèves qui risquent de quitter le système éducatif a dû être développée, et des solutions pertinentes à ceux qui ont déjà décroché sont proposées.

Les réseaux FOQUALE : une opportunité pour un retour en formation
Des réseaux FOQUALE ont été créés en face de chacune des 360 plates-formes d’appui et de suivi des décrocheurs à travers le territoire. Dès décembre 2012, le ministère de l’Education nationale a mis en place un dispositif “Formation-qualification-emploi” (FOQUALE) visant à faire revenir dans un parcours de formation qualifiante 20 000 jeunes ayant décroché, dans le courant l’année 2013. Les réseaux FOQUALE offrent à des jeunes décrocheurs sortis sans diplôme du système éducatif la possibilité d’un retour en formation.

Le Service civique pour mobiliser les jeunes face à l’ampleur des défis sociaux et environnementaux de la société
L’engagement de Service civique s’adresse aux jeunes de 16 à 25 ans. Il s’agit d’un engagement volontaire d’une durée de 6 à 12 mois, pour l’accomplissement d’une mission d’intérêt général. Il doit être effectué auprès d’organismes à but non lucratif ou de personnes morales de droit public, en France ou à l’étranger.

Un an plus tard…
23 000 décrocheurs sont de nouveau en formation initiale ou en Service civique

  • 20 000 de retour en formation initiale diplômante
  • 3 000 effectuent un service civique

À ceux-là s’ajoutent 11 000 jeunes décrocheurs qui bénéficient actuellement d’un parcours de retour en formation accompagné par la Mission de lutte contre le décrochage scolaire (MLDS).

L’objectif des 20 000 jeunes avec une solution de formation ou un Service civique est ainsi dépassé.

Un objectif pour 2014 : 25 000 jeunes décrocheurs de retour en formation initiale.

Le Réseau, grâce à ses entreprises membres, y prendra toute sa part à travers ses différents programmes de partenariats spécifiques menés avec des collectivités locales.